FAQ - Coronavirus / Colombie

Pour toutes questions relatives à la crise liée au Covid-19, ne vous déplacez pas à l’Ambassade.
Les équipes du poste sont à votre écoute du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30, depuis un fixe (1) 638 14 00 et depuis un portable (031) 638 14 00.

PNG

Ne vous déplacez pas à l’Ambassade.

⚠ Voir les modalités exceptionnelles d’accueil du public ⚠

Les équipes du poste sont à votre écoute du lundi au vendredi de 8h à 18h sur la ligne téléphonique dédiée :

Depuis un portable (031) 638 14 00 et depuis un fixe (+57-1) 638 14 00

Dernière mise à jour : 07/07 - 20h12

1.Je suis Français ou européen et je souhaite rentrer en France. Y-a-t-il encore des vols ?

Les vols nationaux sont suspendus jusqu’au 1er août

Les vols internationaux sont suspendus jusqu’au 31 août

Les ambassades européennes travaillent à la mise en place de vols spéciaux de retour de leurs ressortissants vers l’Europe. Des liaisons vers la France seront assurées tout l’été par Air France.

⚠️ La liste d’attente constituée par l’ambassade est close . Des places pour des vols partant lors des prochaines semaines seront bientôt disponibles à la vente sur internet.

Si vous avez des questions éventuelles, nous vous recommandons de nous les poser par courriel : crise.bogota-amba@diplomatie.gouv.fr
***********

************

La Colombie permet encore la sortie de son territoire et la fermeture des frontières extérieures de l’Union européenne n’empêche pas les citoyens français actuellement à l’étranger de rentrer en France.

Pour quitter la Colombie, les étrangers de passage en Colombie qui sont restés plus de 60 jours consécutifs, peuvent être soumis à une taxe (impuesto de timbre de salida) au moment du départ.

Les citoyens européens et les ressortissants britanniques, islandais, liechtensteinois, norvégiens, andorrans, monégasques et suisses, leurs conjoints et leurs enfants sont admis à rentrer en France, de même que les citoyens du Saint Siège et de San Marin, leurs conjoints et leurs enfants, s’ils résident en France ou s’ils transitent par la France pour rejoindre leur résidence.

Les étrangers titulaires d’un titre de séjour en cours de validité, y compris visa de long séjour valant titre de séjour, sont autorisés à entrer en France.

************

Attention : Restez informé sur notre site et nos réseaux sociaux : nous publierons toutes les informations sur la reprise future des vols internationaux, dès que nous en disposerons.

2. Je suis Français et je suis actuellement en Colombie, que dois-je faire ? / Je suis en province, puis-je regagner Bogota ?

Le Président Duque a déclaré le confinement jusqu’au 1er août. Les sorties sont néanmoins autorisées pour certaines activités (courses de première nécessité, rendez-vous médicaux, sport et travail à certaines conditions), et de nouvelles exceptions au confinement sont prévues (salons de coiffure, musées, bibliothèques), merci de vous reporter à la question 7.

Les liaisons intérieures aériennes sont suspendues jusqu’au 1er août au moins.

Des liaisons par bus fonctionnent dans certaines régions à condition d’être autorisé à circuler (retour en France, assistance à un proche âgé...)

Si vous présentez des symptômes du COVID-19, n’entreprenez aucun déplacement national ou international.

Si vous vous trouvez en province, il vous appartient d’organiser votre retour sur Bogota en identifiant un véhicule et un chauffeur qui puissent vous emmener. Nous encourageons toutes les personnes qui auraient à effectuer un long trajet par la route à identifier dès maintenant un véhicule et un chauffeur susceptible de les emmener le moment venu.

Le Ministère des Relations extérieures de Colombie ne délivre plus de sauf- conduit.

Votre billet d’avion de retour vers l’Europe sur un vol confirmé et autorisé par les autorités colombiennes vous servira désormais de justificatif de déplacement pour rejoindre la capitale.

Il faudra que vous en laissiez une copie à votre conducteur, ainsi que la copie de l’autorisation du vol émise par les autorités colombiennes que nous vous adresserons par courriel. Le conducteur disposera de 48h pour faire l’aller-retour province-aéroport.

Il n’est donc pas possible avant d’avoir acheté votre billet d’avion de regagner Bogota pour y attendre un vol spécial.

Cette Ambassade n’est pas compétente pour les déplacements à l’intérieur de la Colombie dans d’autres situations.. Ils ne sont permis que dans les cas prévus par le décret 636(https://coronaviruscolombia.gov.co/Covid19/decretos.html) (assistance à personnes âgées, à mineurs…), à condition que vous ayez en votre possession les justificatifs de votre situation.

3. Je suis Français bloqué en Colombie et mon permis de séjour colombien va expirer, que dois-je faire ?

Les questions sur votre statut migratoire être doivent être adressées à Migracion Colombia (https://migracioncolombia.gov.co), seule habilitée à vous répondre sur votre situation particulière.

Les autorités migratoires colombiennes ont mis en place des dispositions transitoires pour assurer le séjour légal des étrangers bloqués en Colombie jusqu’à la fin de l’urgence sanitaire (31 août pour le moment) : suspension de décompte des temps de séjour, prolongation automatique de certains visas.

Les touristes étrangers bloqués en Colombie et dont le séjour dépasse les 90 jours autorisés bénéficient d’une prolongation automatique de 90 jours supplémentaires.

Les démarches auprès de Migración pour les cedulas de extranjería, registro de visas, permisos temporales de permanencia, certificados de movimientos migratorios y nacionalidad sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Résolution 918 2020 : Suspension du décompte des temps de certains séjour

Résolution 1006 de 2020 : Prolongation de la durée de validité des permis d’entrée et de séjour, autorisations et certificats

Plus d’informations sur : https://www.cancilleria.gov.co/tramites_servicios/visa

4. Je n’ai pas d’hébergement en Colombie, que puis-je faire ?

Certains hôtels proposent des tarifs spéciaux :

à Bogota :

  • Les Republica Hostel Chapinero, en téléphonant au (+57) 3106737490
  • Hôtel Faranda : calle 112 Nº.13a-45 / Tél. (+57) 1 7451363 - (+57) 3135040168

A Medellin :

  • - L’hôtel Novotel El Tesoro (HB465-re@accor.com) en réservant par mail avec le code EMBAJADA FRANCIA COL 2020

A Carthagène :

A Santa Marta :

L’État vient également de mettre en place un service d’urgence de mise en relation de français bloqués à l’étranger en situation de difficulté et des français établis hors de France se portant volontaires pouvant les accueillir.

Ce service d’entraide, pour proposer un hébergement ou pour en demander un, est disponible à l’adresse web suivante : www.sosuntoit.fr

5. J’ai un vol au départ de la Colombie, mais je dois faire une escale dans un autre pays, est-ce possible ?

Dans le cas d’une escale en Europe :

Les frontières européennes demeurent ouvertes. Nous vous recommandons néanmoins de privilégier la voie aérienne, et le trajet le plus direct.

Dans le cas d’une escale aux Etats Unis : https://fr.franceintheus.org/spip.php?article9661#FREU-05

Dans le cas d’une escale au Canada : https://ca.ambafrance.org/FAQ-Coronavirus-COVID-19-les-reponses-a-vos-questions#Je-veux-regagner-la-France-en-transitant-par-le-Canada-Est-ce-possible-nbsp

La situation est différente selon les pays et évolue constamment. Nous vous invitons à consulter les FAQ de nos ambassades et consulats dans les pays concernés, actualisées en temps réel.

6. J’ai un vol avec une escale en Colombie, pourrai-je entrer dans le pays ?

Plus aucun passager en provenance de l’étranger, qu’il soit étranger de passage, résident ou même colombien, n’est autorisé à entrer en Colombie ou à y faire escale depuis le 23 mars et jusqu’au 31 août.

7. Je suis Français et actuellement en Colombie, suis-je concerné par les mesures de confinement ?

A partir du mercredi 25 mars à 0h et jusqu’au 1er août :

Les autorités colombiennes ont annoncé qu’une obligation de confinement 24h/24 s’appliquera à toute personne se trouvant en Colombie, et ce jusqu’au 1er août.

Les sorties sont néanmoins autorisées à certaines conditions notamment pour le travail, des raisons médicales, des courses, des formalités bancaires, la promenade d’un animal de compagnie. Le sport, les sorties des enfants et des personnes de plus de 70 ans ne sont possibles qu’à certaines heures.

Les évènements sociaux demeurent strictement interdits : rassemblements, fêtes…

De nouvelles exceptions au confinement sont prévues (salons de coiffure, musées, bibliothèques), mais celles-ci ne s’appliquent pas sur tout le territoire.

Chaque Mairie peut prendre des mesures additionnelles ou plus restrictives, tenez-vous informés sur les canaux officiels des autorités locales.

A Bogota, Cali et Carthagène, par exemple, certains quartiers sont en confinement strict.

Depuis le 16 juin, le pico y cédula est en vigueur à Bogota, et ce, jusqu’au 1er août : les personnes possédant des numéros d’identification (cédula ou passeport) pairs peuvent sortir les jours impairs, et vice et versa. A noter que cette mesure ne concerne pas les déplacements liés aux activités professionnelles. Détails : https://bogota.gov.co/mi-ciudad/salud/cuarentena/asi-sera-el-pico-y-cedula-en-bogota-desde-el-16-de-junio-de-2020

Nous vous invitons à consulter régulièrement les informations diffusés par les autorités locales :

Alcaldía Mayor de Bogotá : https://bogota.gov.co/tag/coronavirus

Alcaldía de Medellín : http://www.shorturl.at/esX89

Alcaldía de Santiago de Cali : https://www.cali.gov.co/salud/publicaciones/153147/coronavirus/

Alcaldía de Cartagena de Indias : https://coronavirus.cartagena.gov.co/

Pour toute sortie, le port d’un masque est obligatoire

Le non-respect des mesures de confinement, qui font l’objet de contrôles des autorités colombiennes, est passible de sanctions telles que l’expulsion immédiate, l’interdiction de territoire colombien pour plusieurs années, de lourdes amendes et/ou de peines d’emprisonnement.

8. Une fois rentré en France, pourrai-je me rendre de l’aéroport à mon domicile ? Pourra-t-on venir me chercher à l’aéroport ? Dois-je me placer en quarantaine ?

Le ministère de l’Intérieur indique que le retour de personnes à leur domicile est un cas dérogatoire prévu aux restrictions de déplacement.

Pour votre retour en France métropolitaine, il est impératif que vous complétiez et ayez sur vous 2 documents  :

L’Attestation de déplacement vers la France métropolitaine depuis les pays tiers*

(*TOUS LES PAYS HORMIS LES ETATS MEMBRES DE L’UNION EUROPEENNE ET ANDORRE, ISLANDE, LIECHTENSTEIN, MONACO, NORVEGE, SAINT-MARIN, SUISSE, ROYAUME-UNI, VATICAN)

Cette attestation est à présenter aux compagnies de transport, avant l’utilisation du titre de transport, par les passagers qui souhaitent voyager à destination de la France métropolitaine, ainsi qu’aux autorités en charge du contrôle des frontières (liaisons aériennes, maritimes, terrestres, dont les liaisons ferroviaires).

PDF - 528.5 ko
ATTESTATION DE DÉPLACEMENT VERS LA FRANCE MÉTROPOLITAINE DEPUIS LES PAYS TIERS
(PDF - 528.5 ko)

L’ensemble de ces documents est téléchargeable sur le site du Ministère de l’intérieur français.

Plus d’informations : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Coronavirus-COVID-19-Questions-reponses-sur-les-mesures-de-restrictions.

La Déclaration sur l’honneur de non symptôme

PDF - 356.7 ko
DECLARATION SUR L’HONNEUR D’ABSENCE DE SYMPTOMES D’INFECTION PAR LA COVID-19
(PDF - 356.7 ko)

Cette déclaration sur l’honneur attestant que vous ne présentez pas de symptôme d’infection au Covid-19 est à présenter au transporteur aérien avant l’embarquement.

Plus d’informations : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Coronavirus-COVID-19-Questions-reponses-sur-les-mesures-de-restrictions.

A partir du 20 mai, les personnes arrivant de Colombie sont invitées, une fois arrivées en France, à se soumettre à une quatorzaine volontaire à leur domicile où dans le lieu de leur choix.

En cas de retour d’un ressortissant ne pouvant pas rentrer par ses propres moyens à son domicile, un proche est autorisé à se déplacer, en voiture notamment, pour accueillir le voyageur à l’aéroport. Il doit être muni de son attestation de déplacement dérogatoire disponible en format numérique ou papier sur le site du Ministère de l’intérieur en mentionnant le motif « déplacement pour motif familial impérieux », et en fournissant une copie du billet d’avion du proche et de la carte d’embarquement au retour.

9. Je suis Français et je souhaite entrer en Colombie, est-ce possible ?

Plus aucun passager en provenance de l’étranger, qu’il soit étranger de passage, résident ou même Colombien, n’est autorisé à entrer en Colombie ou à y faire escale depuis le 23 mars et :
jusqu’au 1er août, pour les passagers entrant par la terre, la mer ou les fleuves, - jusqu’au 31 août pour les passagers aériens.

Les Français résidents en Colombie peuvent parfois prendre place sur des vols humanitaires organisés par les autorités colombiennes pour le rapatriement de leurs ressortissants bloqués à l’étranger. Si c’est votre cas, merci de prendre l’attache du consulat de Colombie en France.

10. Je suis en déplacement temporaire en Colombie et j’ai perdu (ou on m’a volé) mon passeport français. Que dois-je faire ?

La délivrance des titres d’identité est suspendue jusqu’à nouvel ordre. Pour faire la preuve de votre identité en Colombie, vous devez vous munir de la copie de la déclaration de perte ou de vol, et si possible de la copie de votre passeport perdu ou volé.

Dans le cas où vous avez un vol retour pour l’Europe, et uniquement dans ce cas : Vous devez disposer d’un document d’identité valide pour voyager. Il convient de contacter l’ambassade et de lui communiquer votre identité (nom de famille, prénom(s), date et lieu de naissance) en vue de la demande d’un laissez-passer valable pour le seul retour en France. Un laissez-passer ne peut être délivré immédiatement : l’ambassade devra d’abord procéder à des vérifications concernant votre nationalité et votre identité.

11. Je suis bloqué à l’étranger et j’ai un traitement médical à suivre, que puis-je faire ?

La plupart des médicaments courants ou leurs équivalents sont disponibles dans des pharmacies locales. En cas de difficultés d’approvisionnement, vous pouvez consulter un médecin localement.

Vous trouverez sous le lien suivant la liste des médecins conseils de l’Ambassade : 2823


Si vous disposez d’une ordonnance et si le médicament n’est pas disponible localement, vous pouvez contacter votre assurance afin de vous le faire acheminer en urgence.

13. Que dois-je faire en cas de symptômes (fièvre, toux sèche, difficultés respiratoires) ?

En cas de symptômes évoquant le COVID 19, ne vous rendez pas à l’hôpital, ni chez le médecin et prévenez les autorités sanitaires colombiennes aux numéros suivants :

Dans tout le pays et depuis un téléphone mobile composez le 192

A Bogota, le numéro unique d’appel est le 123

Les contacts des autorités sanitaires régionales sont disponibles sur le site du ministère de la Santé colombien

⚠ La prise d’anti-inflammatoires (type Ibuprofène, cortisone…) pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection. En cas de fièvre, prenez du paracétamol. Si vous êtes déjà sous anti-inflammatoires, ou en cas de doute, informez-en le corps médical.

14. Je ne suis pas français, et je souhaite rentrer en France, est-ce possible ?

Les Colombiens qui ont leur résidence principale en France (titulaires d’un permis de séjour français ou européen) et qui rejoignent leur domicile peuvent également rentrer en France. Il en va de même pour les autres nationalités.
Les étrangers qui possèdent un visa mais n’ont encore jamais voyagé doivent attendre la réouverture des frontières.

15. Je ne suis pas Français, mais je suis conjoint de Français, et je souhaite entrer en France, est-ce possible ?

Les conjoints (mariés, partenaires PACSés et les concubins) qui résident habituellement dans le même foyer que le citoyen européen ou le ressortissant étranger disposant d’un titre de séjour peuvent être admis à rentrer en France à condition de pouvoir justifier de leur situation au moment du passage de la frontière.

S’agissant des concubins, un justificatif permettant d’attester le concubinage doit être présenté à la frontière (livret de famille, bail de logement en commun, compte bancaire commun, etc…). Ces documents doivent pouvoir attester d’une vie commune durable et notoire qui ne peut être prouvée par la seule production d’une attestation sur l’honneur.

S’agissant des conjoints mariés dont l’acte de mariage n’est pas transcrit, la présentation de l’acte de mariage étranger et d’un justificatif de vie commune permet leur entrée en France.

Leur séjour en France sera limité à 90 jours sur une période de 180 jours. Ils devront le moment venu rentrer dans leur pays de résidence et demander un visa de long séjour s’ils souhaitent s’installer définitivement en France.

16. Je ne suis pas Français, mais je réside en France. Je ne trouve pas de vol pour rentrer et mon titre de séjour est sur le point d’expirer. Que dois-je faire ?

Compte tenu du contexte sanitaire, l’ensemble des titres de séjour, récépissés et visas de long séjour qui expirent entre le 16 mars et le 15 juin 2020, sont prolongés automatiquement de 6 mois.

Cette mesure concerne les titres suivants qui auront expiré entre le 16 mars et le 15 juin 2020 :

- Visas de long séjour ;

- Titres de séjour ;

- Autorisations provisoires de séjour ;

- Récépissés de demande de titre de séjour.

En revanche, il n’y aura aucune prolongation de la validité de ces documents au-delà du 15 juin : les titulaires de documents expirés après cette date devront demander un visa de retour.

L’accueil des demandeurs de titres de séjour dans les préfectures étant pour l’instant suspendu, ce prolongement est automatique.

Cette prolongation vaut aussi bien pour les personnes qui se trouvent actuellement en France que pour celles bloquées à l’étranger (sans que cela ne préjuge de la capacité de ces dernières à franchir à ce jour les frontières, celle-ci restant déterminée par les exceptions définies par l’instruction du Premier Ministre sur les contrôles frontières).

Il convient enfin de noter que ces dispositions ne concernent pas les titres de séjour spéciaux et les attestations de fonctions délivrées par le protocole du MEAE.

En raison de l’état d’urgence sanitaire, afin de sécuriser la situation des ressortissants étrangers en situation régulière, les autorités françaises ont pris des mesures de prolongation automatique de certains documents de séjour.

Les porteurs de ces documents prolongés sont invités à télécharger des documents sur la page web Information générale sur la prolongation des documents de séjour et les présenter avec leur document expiré pour faire valoir le maintien de leurs droits ou pour faciliter le passage des frontières.

Les retours dans l’espace Schengen directement par la France sont à privilégier.

17. Je suis colombien et actuellement en France, je ne peux pas rentrer en Colombie, que dois-je faire ?

Compte tenu du contexte sanitaire, l’ensemble des titres de séjour, récépissés et visas de long séjour qui expirent entre le 16 mars et le 15 mai 2020, qui avaient déjà été prolongés de 3 mois, sont prolongés de 3 mois supplémentaires, par l’ordonnance n° 2020-460 du 22 avril 2020, soit une prolongation totale de 6 mois.

- Visas de long séjour ;

- Titres de séjour ;

- Autorisations provisoires de séjour ;

- Récépissés de demande de titre de séjour.

L’accueil des demandeurs de titres de séjour dans les préfectures étant pour l’instant suspendu, ce prolongement est automatique.

Cette prolongation vaut aussi bien pour les personnes qui se trouvent actuellement en France que pour celles bloquées à l’étranger (sans que cela ne préjuge de la capacité de ces dernières à franchir à ce jour les frontières, celle-ci restant déterminée par les exceptions définies par l’instruction du Premier Ministre sur les contrôles frontières).

Il convient enfin de noter que ces dispositions ne concernent pas les titres de séjour spéciaux et les attestations de fonctions délivrées par le protocole du MEAE.

18. Je suis colombien, je suis parti en France en tant que touriste, j’y suis bloqué et bientôt je dépasserai le temps de séjour autorisé de 90 jours, que dois-je faire ?

Si vous vous trouvez en France sous couvert d’un visa de court séjour qui arrive à échéance et que vous ne pouvez pas retourner dans votre pays d’origine, soit parce que celui-ci interdit les entrées en provenance de France pour des raisons sanitaires, soit parce que les liaisons aériennes notamment ont été interrompues, vous pouvez, dans des cas d’urgence justifiés, bénéficier d’une prolongation de visa de court séjour (dans la limite de 90 jours) ou d’une autorisation provisoire de séjour. A cette fin, vous êtes invité à vous rapprocher de la préfecture du lieu de votre séjour.

19. Puis-je rentrer en Europe avec mon chien/chat ?

Oui, à certaines conditions.

- Un animal pour son exportation vers l’UE doit disposer du certificat de titrage sérique d’un des laboratoires autorisés par l’Union Européenne. Il est obligatoire pour l’animal d’obtenir un résultat du titrage sérique supérieur ou égal à 0,5 UI/litre. Celui-ci sera valide durant toute la vie de l’animal, sous réserve que la vaccination contre la rage soit constamment maintenue en cours de validité (rappels de vaccination effectués dans les délais requis). Il n’existe pas de laboratoire autorisé par l’Union Européenne en Amérique du Sud (les prélèvements devront être envoyés à un laboratoire autorisé), si vous quittez l’Europe avec votre animal, il est très fortement recommandé de réaliser le prélèvement avant le voyage afin de prévoir le retour de l’animal.

Il vous faut trouver un vétérinaire localement qui fasse la prise d’échantillon et l’intermédiation de l’envoi pour le test.

ATTENTION : si l’animal n’est pas vacciné il faut compter au moins un mois entre le vaccin et le prélèvement puis trois mois entre la date de prélèvement du test et le voyage vers l’Europe. Pour un animal non vacciné il faudra donc initier les démarches au moins 4 mois avant le voyage ou 3 mois pour un animal vacciné ne disposant pas d’un titrage sérique valide (les jeunes chiots / chatons ne peuvent donc pas voyager vers l’Europe).

Les mesures sanitaires pour les animaux de compagnie ne sont pas assouplies pendant l’urgence sanitaire, cependant, si vous voyagez par un vol direct vers la France et uniquement dans ce cas, vous pouvez prendre contact et envoyer au service d’inspection vétérinaire (Service d’Inspection Vétérinaire Et Phytosanitaire (SIVEP) -Poste frontalier de ROISSY Charles-de-Gaulle pif93.sivep@agriculture.gouv.fr) une demande de dérogation avec les éléments d’information sur l’animal et le contexte (carnet de vaccination, chip…).

Vous devez par ailleurs leur indiquer l’adresse de résidence en France ou sera mis en quarantaine l’animal ainsi que le vétérinaire qui suivra l’animal. Si les services vétérinaires acceptent votre demande vous devrez leur retourner un engagement signé de respect des conditions de quarantaine (formulaire fourni par les services vétérinaires).

En cas d’accord des services vétérinaire, vous pourrez contacter l’ambassade qui vous fournira une attestation indiquant à la compagnie aérienne et aux autorités locales que l’animal mentionné est autorisé à voyager vers la France.

Par ailleurs votre animal doit avoir une puce électronique implantée. Le vétérinaire qui réalisera l’intermédiation de l’examen pourra sans doute réaliser l’implantation. L’animal doit être identifié par chip au moment du test pour confirmer qu’il s’agit bien de l’animal testé.

Il doit disposer d’un certificat sanitaire du pays d’origine. Pour la Colombie, avec l’ICA, la veille ou le jour même (dans les 24 heures avant le départ sauf weekend et jours feriés ou l’inspection se fait avec anticipation).

Pour information : un certificat vétérinaire de moins de 3 jours avant la date du départ devra être présenté à l’ICA en plus du carnet de vaccination et du résultat du test antirabique.

En raison de la fermeture de l’aéroport international El Dorado au trafic de voyageur l’ICA a fermé son bureau du terminal, toutefois ses bureaux de la zone de fret sont ouverts en semaine de 08h00 à 17h00 (Edificio administrativo carga internacional (Google Maps : 4.692715, -74.136311, aller jusqu’au terminal international de l’aéroport faire le demi-tour et se rendre au premier bâtiment au bord de l’avenue/ piso 3 / (+571) 3323700 Ext. 1167, 1162, 1167).

Vous devez vous présenter de préférence le matin ou la veille du départ, les fonctionnaires de ce bureau n’ayant pas pour priorité l’inspection des animaux des passagers.

Il faut faire un paiement en banque pour chaque animal : « Código de servicio ICA : 04223 ». Il y a des banques au rez-de-chaussée du bâtiment qui ne sont ouvertes que le matin.

Site web ICA : https://www.ica.gov.co/importacion-y-exportacion/otros-procedimientos/requisitos-para-importar-mascotas.aspx

- Il est important pour les chiens, de vérifier qu’ils ne font pas partie des chiens dangereux de première catégorie pour lesquels l’importation est strictement interdite en France. Les chiens dangereux appartenant à la seconde catégorie (avec pedigree) peuvent être soumis à des exigences particulières et très contraignantes pour l’importation et la détention. Sont classifiés comme chiens dangereux de catégorie 1 les chiens d’attaque, de défense ou de garde qui n’ont pas de pedigree et disposant de particularités morphologiques similaires aux races suivantes : Staffordshire Terrier, American Staffordshire Terrier, Boer-Bull, Mastiff et Tosa : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/F1839.xhtml

- Toutes les compagnies aériennes n’acceptent pas les animaux, vérifier directement avec celle qui vous transporte, de même que les détails de logistique : coût, références des cages de transport aux normes…

Plus d’informations : https://www.douane.gouv.fr/particuliers/vous-voyagez/animaux-de-compagnie

En cas de doute Info Douane Service pourra répondre à vos questions : ids@douane.finances.gouv.fr

Plus d’informations :

PNG PNG

publié le 07/07/2020

haut de la page